Inscrivez-vous!


  • Entrez votre email pour vous inscrire à la liste de discussion du Club de l'Hyper-République!

« 1er contact avec vous | Accueil | La Constitution Européenne "crackée" »

avril 02, 2005

Commentaires

Eric LEGALE

Excellente idée. La montée du "Non" dans les sondages, bien que visiblement stoppée (provisoirement?) doit inciter les partisans du Oui à expliquer ce qu'apportera la Constitution plutôt qu'à se contenter de crier au loup et à la catastrophe.

Certes, si le Non l'emporte, je n'oserai pas croiser les regards de mes collègues européens pendant quelques temps. Mais l'enjeu n'est pas là.

Pour un Européen fédéraliste convaincu comme moi, l'adoption d'une Constitution à l'échelle de notre continent, constitue une étape historique suffisamment forte pour la défendre envers et contre tous.

Avec une Constitution, nous donnons corps à l'esprit européen. Et nous nous rassemblons, citoyens d'un nouvel espace politique, autour d'un même texte.

Que serait une démocratie sans Constitution ? Même imparfaite (après tout, la France en a adopté quelques unes au cours des deux siècles précédents), elle marquera l'acte de naissance de l'Europe politique qui pourrait succéder à la technocratie bruxelloise.

Je ne crois pas à l'homogénéité des citoyens européens. Notre culture, notre histoire, notre environnement économique et social nous rendent forcément différents. Mais le sommes-nous plus qu'entre un Texan et un New Yorkais ? Bretons et Alsaciens, ou Parisiens et Marseillais, pensent-ils être identiques ?

Mais je crois au développement d'un esprit européen plus fort chez les citoyens que dans les rangs de nos responsables politiques. Après tout, les Etats européens ont adopté des politiques différentes face à la guerre en Irak, mais les citoyens européens, eux, ont partagé massivement la même opposition.

Ce n'est un "Oui" de raison que je déposerai dans l'urne, dimanche 29 mai. Mais un "Oui" de passion et de confiance dans cette Europe politique nous construisons patiemment.

Pierre de La Coste

Je rappelle la règle du jeu. A partir de demain jeudi, la position d'Eric Legale (favorable au Oui) mais aussi celle des membres du Club favorable au Non et celle des indécis seront publié en notes. Nous espérons lancer un débat ou plutôt participer au débat politique sur Internet, puis lancer une série de votes en ligne. Tout le monde est convié à s'exprimer, puis à voter. Prévenez vos amis...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.