Inscrivez-vous!


  • Entrez votre email pour vous inscrire à la liste de discussion du Club de l'Hyper-République!

« Europe: pour un débat hyper-républicain! | Accueil | Constitution européenne, les ressources sur le web »

avril 11, 2005

Commentaires

Francis Monthé

Excellente prise de position, Eric !
Je partage ton enthousiasme et la passion qui m'anime est la même que celle qui te porte et elle étouffe largement les réticences ou les réserves que tout un chacun peut formuler à propos d'un texte aussi complexe et pas toujours lisible.
Cette constitution, c'est un pari sur l'avenir, et je veux le tenir, c'est le début d'une utopie et je veux la rêver, c'est le début d'un chemin et je veux le parcourir, le parcourir et le baliser pour laisser aux générations à venir l'empreinte de notre espérance et celle de notre volonté
Un oui de passion : bien sûr ! Mais un oui de raison aussi car en matière européenne, je suis convaincu qu'il faut bien la fusion des deux pour pouvoir réussir et construire l'avenir que nous avons choisi !

sylviane Toporkoff

Cher Eric

Tu as tout à fait raison!
Je rajouterai cependant quelques points.
Tout d'abord, cette constitution étant complexe pour le citoyen , il aurait mieux valu laisser à nos élus parlementaires le soin de décider.
Cela n'étant pas le cas, les réactions pour le NON sont + épidermiques que fondées.
Cependant, il est évident que Cinquante ans après le début de la construction européenne, l'élargissement à 25 membres et plus de l'Union européenne exige une adaptation de la structure institutionnelle et politique européenne.
Le OUI me semble indispensable au moins pour les points suivants
-une présidence stable pour l’Union européenne est nécéssaire face aux autres blocs économiques et pas seulement USA, mais tu as vu que L'Inde et la Chine commencent à négocier. Comment faire avec une Europe balkanisée?
-la création d’un poste de ministre des affaires étrangères pour l’Union (chargé d’essayer de coordonner efficacement les politiques extérieures des Etats membres)est essentielle
- possibilité de créer enfin une Europe de la recherche autour de l'agence Européenne de l'Armement, (sorte de DARPA) sans laquelle elle ne peut pas survivre
_Quant à l'argument de l'Europe trop libérale, elle se met en place depuis longtemps sans la constitution et cela continuera avec ou sans.
Voilà mes quelques reflexions qui me font dire OUI à cette constitution, même si elle n'est pas forcément très sexy!

Xavier CORVAL

Oui Eric, cette Europe de valeurs modelant un projet politique unique dans le monde contemporain est née, a suscité, et inspire toujours des élans forts. Et sans doute plus forts que n'en inspirent les politiques nationales de nombreux pays aujourd'hui, pour des raisons "contextuelles" mais aussi parce que chacun sent bien que le projet politique aujourd'hui est bien là, dans la construction d'une Union nouvelle grâce au projet de Traité constitutionnel, plus qu'aux niveaux nationaux.

Les inspirateurs du traités de la CECA et de Rome étaient Français, ceux du projet de Traité constitutionnel le sont aussi, en partie, la France a été l'un des fers de lance de la construction européenne, nos voisins et partenaires manifestent leur inquiétude devant la perspective d'un non français hétéroclite...

Autant d'éléments qui doivent donner confiance aux indécis dans la capacité de la France à assurer, dans la continuité, un rôle important de conception et d'entrainement de l'Union Européenne.

Xavier CORVAL

Un blog à voir avec une fiche intéressante sur l'apport de l'Europe à l'égalité des droits femmes-hommes :
http://femmeseurope2005.over-blog.com

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.