Inscrivez-vous!


  • Entrez votre email pour vous inscrire à la liste de discussion du Club de l'Hyper-République!

« Le bogue du blog ? | Accueil | Le traité constitutionnel et l’âne de Buridan »

mai 12, 2005

Commentaires

paul/janine Bossard

Bravo pour ta clarté et ta franchise!

Thierry Loreille

Tout à fait d'accord avec Jean Charles

feutry claude

tout à fait d'accord

mouchel

Bertrand est pres de moi,d'un commun accord nous te disons OK pour ton analyse. Beaucoup de gens ont tout simplement peur de l'avenir ; dans ce cas il faudrait démultiplier les efforts et aller de l'avant, malheureusement beaucoup veulent choisir le repli : ils ne pensent pas à leurs enfants.

Jean-Claude Rradas

Bravo Jean-Charles pour ton article et ton blog; Regardons l'avenir ou, si nous ne dépassons pas les querelles démagogiques franco-françaises en votant OUI pour construire une Europe qui parle d'une seule voix, nous ne représenterons plus rien face aux trois méga blocs qui vont dominer l'économie les vingt prochaines années, à savoir l'Amérique, l'Asie et l'Inde...

Marie Germanos

OUI, j'adhére totalement au contenu de votre article - Il est temps de mettre au travail la minorité des personnes-assistées qui paralysent, de leur apprendre les mots : RESPONSABIILTE - VALEUR - et de d'insérer dans leur vocabulaire le mot DEVOIR - Les propos des partisans du Non qu'on entend sur le marché sont d'une mauvaise foi totale et arrièrée.

arnaud jacquet

les partisans du NON n'imaginent pas les conséquences d'un retour "sur soi"....l'avenir nous appartiens si nous savons en être le moteur ..celmui de l'Europe économiquement dynamique et non peureuse ou frileuse....Merci Jean-Charles de nous montrer combien la France peut être compétitive lorsuque l'on s'en donne les moyens...notre richesse est dans notre "savoir faire"..mais notre principal handicap est dans notre "conservatisme syndical"....

Vincent Friocourt

Les changements ou la nouveauté, ont toujours fait peur aux Français, le chemin de fer était un monstre qui allait générer une foule de maux ( c'est d'ailleurs partiellement vrai avec la SNCF et ses grèves )la bicyclette allait empêcher les français de lire, et faire chuter les ventes de livres, etc... IDEM POUR L'Europe.
Bravo Jean Charles, CONTINUE.

lepatey Marie-Claude

Pour une fois politiquement parlant, nous sommes d'accord, c'est un vrai evennement, comme quoi tout arrive, j'ai même voté CHI CHI, il va falloir que je me ressaisisse,
Je suis pour l'ouverture, la modernité, le choix d'une nouvelle dimension telle que l'Europe, pour avancer, je refuse le repli sur soi et surtout un vote identique au FN me dérange terriblement

Je reviens d'un séjour en Irlande, et là si tu hésites pour ton choix de vote, tu regardes ce que cette organisation fait pour eux, c'est très positif, et inscrit partout, je comprends que les Irlandais soient des européeens convaincus, et c'est tant mieux, en plus, je ne pense pas que leur évolution nous prive, nous français de quelque chose, mais la frilosité française n'est pas un moindre mot
Maik est ravie, tout se passe bien et l'Euro facilite beaucoup de choses (même valeur, pas de frais bancaires, etc...)

Pour trinquer à nos nouvelles affinités, j'ai reçu la commande du chateau des Antonins,

On se recontacte

Bisous à tous

Chantry Dominique

Les apprentis sorciers ne s'imaginent pas les dégâts que causeraient au pays un non au referendum. Ils feraient mieux de faire la liste de tous les domaines ou l'Union a apporté un bénéfice aux français.
Mais la raison l'emportera.
Amitiés à tous.

Patrice

Ton analyse est brillante, claire et bien documentée.
Plus instinctivement, je suis du même avis car j'ai toujours pensé que notre pays est ingouvernable en raison du 50% droite/gauche et que seule l'europe et sa constitution pourront obliger la France à prendre les mesures impopulaires (ou plutôt anti-électoralistes)absolument indispensable à notre survie économique. Faute de quoi, on parlera bientôt du "syndrome du plombier français".

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.